THE END - Las Bananas Chicas en Vacances

Publié le par Las Bananas Chicas

8.-CABO-DE-LA-VELA 4135

 

Notre séjour sur la côte Caraïbe a rimé avec “vacances – plages – soleil ”.

Après avoir troqué, à Santa Marta (après une petite visite), nos gros sac-à-dos, bien trop lourds car remplis de souvenirs ;) contre un petit sac avec un maillot et un paréo, nous voilà parties pour Taganga.

 

5.-SANTA-MARTA 3884 

5.-SANTA-MARTA 3893

 

TAGANGA

Taganga est un joli petit village de pêcheurs, situé à 15 minutes de Santa Marta sur la côte caraïbe. Il n’y a pas grand chose à faire à part profiter de la plage, se poser sur le port pour regarder le retour les pêcheurs et déguster du poisson ! Mais mine de rien, ça fait sacrément du bien ;-)


6.-TAGANGA 3995

 

6.-TAGANGA 3999

 

6.-TAGANGA 4004


6.-TAGANGA 3924 

Au cours de notre petite marche pour nous rendre à la plage nous avons croisé un iguane, un perroquet et un lézard.. bleu ;)

6.-TAGANGA 4000

 

6.-TAGANGA-3990.jpg

 

6.-TAGANGA 4003


6.-TAGANGA 3978

 

6.-TAGANGA 3950

 

6.-TAGANGA 3958

 

6.-TAGANGA 3955

 

6.-TAGANGA 3969

 

6.-TAGANGA 3977

 

Après quelques jours de bronzage, plage et lecture, nous sommes parties pour le parc de Tayrona.

 

PARC NATIONAL NATUREL DE TAYRONA

Ce parc est le plus visité de Colombie : ses plages caribéennes, à l’ombre des palmiers, ses criques au sable blanc et son calme attirent de très nombreux touristes.


Après une bonne heure de marche nous sommes arrivées sur la plage d’Arrecifes, la seconde après l’entrée du parc, c’est ici que nous dormirons une nuit dans des hamacs (de luxe ;)). Les plages, le sable et les palmiers se succèdent dans le parc. Le seul hic sont les courants marins qui rendent la baignade très dangereuse (et donc interdite) sur de nombreuses plages (dont celle d’Arrecifes), du coup le premier jour nous sommes allées nous baigner sur la plage la Piscina. Et sur celle de Cabo San Juan le lendemain, après une petite promenade de 45 minutes.

Ces plages sont bordées d’énormes rochers qui séparent la « jungle » et la mer.

7.-TAYRONA 4019


7.-TAYRONA-4022.jpg

 

7.-TAYRONA 4051


7.-TAYRONA 4112


7.-TAYRONA 4072

 

7.-TAYRONA 4027


7.-TAYRONA 4095

 

On a même croisé des crabes... bleus ;)

7.-TAYRONA 4079

 

7.-TAYRONA 4033

 

7.-TAYRONA-4089.jpg

 

7.-TAYRONA 4084

 

7.-TAYRONA 4106

 

Là encore nous avons passé une bonne partie de notre temps à lézarder au soleil ;) Nous devions rester 3 jours mais nous sommes finalement parties dès le 2ème. En effet les plages bien que très belles n’étaient pas si magnifiques et le calme qu’on nous avait promis n’était pas au rendez-vous, bien au contraire : yachts et colonies de vacances étaient de la partie. Du coup cap vers notre dernière étape : Cabo de la Vela ;)

 

CABO DE LA VELA

Pour poursuivre notre découverte de la côte Atlantique de la Colombie, nous avons quitté la partie « touristique » pour nous diriger à l’est, dans le département de la Guajira à la frontière avec le Venezuela. Au revoir les paysages de la jungle colombienne et de montagne de la Sierra Nevada, direction les paysages arides et plats du désert de la Guajira, terre des indiens Wayuu.

Cabo de la Vela est une des pointes les plus au nord de la Colombie continentale. Pour y aller, un seul moyen : bus jusqu’à Rioacha puis voiture jusqu’à Uribia avant de prendre une autre voiture ! C’est ici que s’arrête la route goudronnée, pour se rendre à Cabo il faut traverser le désert sur des pistes où seul un chauffeur expérimenté peut se retrouver. Il y a du sable, quelques arbustes et, ici où là, on croise une petite ferme. Puis on arrive (enfin) au village de Cabo de la Vela, peuplé de Wayuu qui ont construit dans leurs maisons des « abris » (hamacs ou cabanas) pour touristes. C’est beau, perdu, mais malheureusement un peu sale : on trouve sur le sol un nombre incalculable de sacs plastiques, bouteilles & co...

Au programme de ces derniers jours de farniente : peaufinage de notre bronzage sur deux très belles plages d’Ojo de Agua et Pilon de Azucar, lecture, marche, dégustation de langoustes au bord de l’eau, papotage (en français ;)) avec Charlotte et Mike, couchers de soleils…

Les paysages sont beaux, escarpés et on est vraiment loin de la civilisation : l’électricité et l’eau courante sont ici depuis 2011 seulement !

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4121

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4129

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4137

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4152

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4156

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4160

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4168

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4172

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4173

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4185

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4241


Départ à 4h du matin pour quitter ce petit paradis, allez hop on monte dans le 4*4 avec Miguel le gros colombien, Luisa l’étudiante qui part pour ses cours, la famille de Pablo et des chèvres et des cochons attachés hurlant à la mort ;)

 

8.-CABO-DE-LA-VELA 4280

 

 

BOGOTA

 

Fini la plage, arrivée dans la capitale colombienne, toujours sous le soleil mais avec quelques degrés en moins ;) Nous avons été chaleureusement accueillies chez Paulo et son fils Diego, famille de Claudia, tante de Mathilde.


9.-BOGOTA 4370

 

9.-BOGOTA-4394.JPG


Nous avons visité :

- Le « Museo del Oro », le plus grand musée de l’or au monde pour ses milliers de pièces d’or exposées.

 

9.-BOGOTA 4372

 

9.-BOGOTA 4374

 

9.-BOGOTA 4373


- Des quartiers très différents et notamment le quartier de la Candeleria : quartier présidentiel, architecture sous une influence espagnole, française et de style baroque mélangeant les bâtiments anciens et modernes.

 

9.-BOGOTA 4286

 

9.-BOGOTA 4295

 

9.-BOGOTA 4290

 

9.-BOGOTA 4302

 

9.-BOGOTA 4310

 

9.-BOGOTA 4312

 

9.-BOGOTA 4315

 

9.-BOGOTA 4324

 

9.-BOGOTA 4349

 

- La place Simon Bolivar où se trouve aussi la cathédrale de la ville et de beaux monuments : le Capitole, le palais de justice, l’une des maisons du Président.

 

9.-BOGOTA 4291

 

Au final nous nous sommes sentis en sécurité autant que dans les autres pays d’Amérique du Sud. L'insécurité en Colombie n'est pas celle connue et redoutée par les français. Le pays est aujourd'hui beaucoup plus sûr qu'il y a 10 ans et les zones de guérillas sont très très contrôlées et militarisées. Cependant il reste largement conseillé de rester dans les sentiers battus.

Quant aux Colombiens, ils sont très avenants, gentils et curieux de rencontrer des étrangers qui visitent leur pays :)

Qui dit Bogotà dit retour en France, tristes de réaliser que c'est la fin de ce magnifique voyage et heureuses de retrouver nos amoureux, famille et ami(e)s...

Dernière petite précaution pour ne pas être bloquées à l'aéroport ;)


9.-BOGOTA 4403

 

A très vite pour un dernier article "bilan" de ces 4 mois ;)

Publié dans Mai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article